De Comité Alstad an der City Concorde

Am Kader vun enger kultureller Austellung, ass de Comité Alstad houffreg sech waehrend 3 Meint an der City Concorde présentéieren ze kënnen.

Dans le cadre du projet d’extension du City Concorde, une nouvelle entrée piétonne située près du parking couvert a été créée afin de faciliter l’accès au centre commercial. Le City Concorde a toujours porté une grande importance à l’art et à la culture et a souhaité utiliser cette opportunité pour à nouveau présenter un contenu culturel qui fera voyager les clients dans le temps et à travers l’histoire luxembourgeoise. Cette entrée au City Concorde est donc utilisée comme plateforme proposant différents contenus culturels. Quatre institutions, à savoir le Musée national d’histoire et d’art Luxembourg, le Centre national de l’Audiovisuel, le Centre national de Littérature ainsi que la Bibliothèque nationale de Luxembourg ont présenté ainsi leurs missions jusque fin novembre 2018 sur cet espace.

Le City Concorde vous invite dès à présent à découvrir l’exposition consacrée au Comité Alstad asbl qui se tiendra jusqu’au 28 février 2018 dans l’espace culturel conçu par le centre commercial dans le cadre de son projet d’agrandissement.

L’exposition a pour but de familiariser le grand public avec les activités principales du Comité Alstad asbl, à savoir la sauvegarde et la renaissance de la vieille-ville, c’est à dire le quartier du „Marché-aux-Poissons“, délimité vers l’est de la ville-haute par la place du Théâtre, la partie sud de la Côte d’Eich (Casinosgaas), la Grand-rue, la rue du Marché-aux-Herbes (Krautmaart) et la rue du St Esprit.

Dès les débuts, l’asbl faisait réaliser chaque année à l’occasion de „Éimaischen“ un objet spécial qui était mis en vente sur son stand au profit d’une oeuvre de bienfaisance. Depuis lors, le „Comité Alstad“ fait réaliser chaque année à l’occasion de l‘Éimaischen“ des objets divers en terre cuite, des assiettes aux emblèmes des confréries anciennes et de scènes du folkore luxembourgeois, des „Péckvillercher“ (oiseaux siffleurs) et des fardes de dessins ou vues rares de la ville, le tout produit par des artistes et des artisans d‘art luxembourgeois. Le bénéfice de la vente des objets vendus à l‘Éimaischen“ revient traditionnellement à des oeuvres charitables, telle la Crèche d‘Altmunster.

Le „Comité Alstad“ a publié dans le passé également des livres sur la vieille-ville, notamment une promenade historique autour du Marché-aux-Poissons.

 

 

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.